Voix volées

Cet ensemble d’œuvres intitulé « Voix volées » est dédié à celles et ceux dont la voix ont été prématurément retirée à cause de ce qu’elles/ils étaient, de ce qu’ils disaient, de ce qu’elles/ils faisaient. En raison d’un racisme systémique. À cause du racisme. A cause de la misogynie. En raison de notre privilège. A cause de notre silence.

Les événements qui ont suivi le meurtre de George Floyd par des policiers de Minneapolis m’ont rappelé que je ne peux plus ignorer la violence, que je ne dois plus garder le silence. En réfléchissant à Black Lives Matter et Say Her Name et « Idle No More », je me suis souvenu des vies qui ont été perdues et des voix qui ont été enlevées. Rien de tout cela n’est nouveau, rien de tout cela ne devrait être une nouvelle. Ce privilège m’a permis de poursuivre ma vie.

Les noms de la plupart de ces pièces devraient être connus de nous tous. Cherchez-les. Demandez-moi. Souvenez-vous de leurs noms. Maintenez leurs voix en vie.

Ce n’est que le début. Je vais poursuivre cette série. Je continuerai à me souvenir des voix volées.